Il ne faut pas couper la parole à une spécialiste !

Une vidéo commence à circuler, montrant une spécialiste italienne, Anna Theresa Palamera, qui affirmerait que le Sars Cov-2 affecte préférentiellement les vaccinés, et surtout les vaccinés trois doses.

Sauf que… ben oui… nous avons été étonnés de voir un extrait aussi court. Donc nous avons cherché l’intégralité de ses propos.

Les voici, retrouvés et analysés par un média de vérification italien :

Méfiez-vous des messages extraits de vidéos de télévision qui sont brusquement coupés, comme nous avons vu faire aujourd'hui les NoVax, avec Anna Teresa Palamara, qui a parlé le 13 janvier à TG5 pour expliquer certaines tendances sur le variant Omicron. Entre omissions et coupures diverses, on retrouve des points communs avec l'histoire de Galli (selon un autre article, celui-ci aurait été guéri avec des soins à domicile). 
Voyons comment est née la propagande NoVax du moment, qui exploite le discours d'Anna Teresa Palamara sur TG5.

Les NoVax désinforment en s'appuyant sur les propos tenus par Anna Teresa Palamara sur TG5 au sujet d'Omicron

Anna Teresa Palamara est directrice du département des Maladies Infectieuses à l'Institut supérieur de la santé. La professeure est intervenue sur le fait que de nombreuses personnes positives au variant Omicron sont généralement asymptomatiques, ou tout au plus enrhumées. 
Pour quelle raison ? demande Onder à l'experte. 
La théorie d'Anna Teresa Palamara, manifestement, a créé des malentendus parmi les opposants à la vaccination.

Selon elle, le variant Omicron toucherait principalement des personnes vaccinées. Cette hypothèse très simple suffit à propager sur les réseaux sociaux des théories selon lesquelles le vaccin anti-Covid serait totalement inutile. 
C'est faux, et la vidéo est astucieusement tronquée dans les pages Facebook qui, comme souvent, visent à faire de la propagande et non de l'information.
Avec 90% des Italiens de plus de 12 ans vaccinés, en effet, il est évident qu'Omicron se développe avant tout sur des hôtes qui ont une bonne protection au niveau des anticorps.
C'est cette tendance qui entraîne la question initiale d'Onder. Cependant, comme on peut le voir dans l'épisode complet du TG5 du 13 janvier, disponible sur le site de Mediaset, le discours d'Anna Teresa Palamara diffusé sur les réseaux sociaux a été tronqué, de manière à ne pas nous montrer comment l'experte conclut son raisonnement : « Le variant Omicron affecte principalement les personnes vaccinées et celles vaccinées avec la troisième dose. Et cela représente un frein aux maladies graves et il faut s'en souvenir ».

La stratégie typique des NoVax est de s'arrêter au premier point, en inversant les conclusions. Chacun peut interpréter correctement ce qu'a dit Anna Teresa Palamara, en analysant l'intégralité de l'épisode de TG5 du 13 janvier 2022.
Anna Teresa Palamara – directrice du département de Santé Publique et de Maladies Infectieuses de l’Université La Sapienza de Rome

En fait, la spécialiste interviewée précise qu’il n’est pas étonnant que le variant omicron atteigne beaucoup de vaccinés, puisque plus de 90% des plus de 12 ans sont vaccinés. Et que cela permet de limiter le nombre de cas graves.

Non, vraiment, couper la parole aux gens, ça ne se fait pas.

Publié par Vaxxeuse3

Admin de la page des Vaxxeuses (une parmi tant d'autres), habituée à rédiger des articles, et toujours dans la vulgarisation scientifique.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer